“Super-héros malgré lui” nouveau film de et avec Philippe Lacheau

L’exposition “Losanna, Svizzera, 150 ans d’immigration italienne” è visibile al Musée d’Histoire de Lausanne jusqu’au 9 gennaio 2022. Cette infusion culturelle de l’italianité a eu un impact positif sur toute la Romandie.

Lo scooter Vespa del marchio Piaggio installato nella regione di Pisa in Toscana, a Pontedera. Un simbolo della “dolce vita” et donc de l’italianité (foto DG).

A mi-chemin de cette exposition très intéressante, les objets historiques raprésentant la culture italienne, du chapeau de Fellini à l’affiche du dessin anime “La Linea”, du maillot des Azzuri vainqueurs du mondial 82 à la Pispa de la marque interpellent le visitatore. Et tout à coup, au-dessus de votre tête retentissent les premieres notes de «Ma quale Idea», un tube d’italo-disco tout droit sorti d’un haut-parleur qui ressemble à une douche.

Après le détour calcistico-musicale obbligatorio, la déambulation permet de se replonger dans une réalité économique suisse de la fin du XIXe. L’opera principale è qualificata per le opere d’arte che guardano l’autre côté del Grand Saint-Bernard per il reclutatore. Cettemigration économique choisie qui débute dès les années 1870 va être affettiée aux chantiers des grands ponts, viaducs et autres tunnels a Losanna et ailleurs dans la région. En Suisse, à cette époque, le travail des Italiens est possible grazia à un traité signé entre les deux pays. Les habitants de la Botte peuvent aussi venir s’établir ici, et ce n’est pas limité à une saison. Il faut croire qu’un certo Benito Mussolini en a profité. Car en 1902, il débarque légallement à Lausanne pour chercher du travail.

Photo de Benito Mussolini Prize par les force de l’ordre bernoises en 1903. A l’époque le jeune maçon et syndicaliste avait pris l’habitude de se faire arrêter pour incitation à la grève (foto DR)

Dans une vitrine du musée, un document de l’Université de Lausanne frappe. Il s’agit de la copy du diplôme décerné à ce-même Benito Mussolini en 1937. Un dottorato honoris causa. L’équipe dirigeante de l’Université lausannoise n’avait pas formalisé ce projet en 1936 mais c’est un des responsables de la section sciences politiques et sociales, un sympathisant fasciste nomé Pasquale Bonurainsegni, di qui a au vous aurez ce dottorato ». Dans le contexte diplomatique de l’époque, ces paroles rapportées au Duce ont eu pour effet de validaer cette distinzione, il fut alors très difficile pour l’Université de Lausanne de faire machine arrière.

Le diplôme non-signé rendant hommage à l’ancien étudiant de l’Université de Lausanne que fut Mussolini (Musée Historique de la Ville de Lausanne)

Benito Mussolini, devenu le Duce dans les années 30, s’était formé à la politique dans il canton de Vaud. Il créé des connexions può essere un contributo à bien traiter les italiens emigrati a Losanna ensuite, en attribuant, par esempio, des subsides à l’asilo-orfanotrofio, un établissement lausannois pour orphelins. Dans les années 30, il peut enfin s’appuyer sur ses mimes connexions helvétiques afin de relayer ses idées fascistes hors des frontières italiennes.

Benito Mussolini, à l’Hôtel Beau-Rivage de Lausanne, lors d’une conférence diplomatique sur l’Orient en 1922 (DR)

Au delà des considérations politico-syndicales de Benito Mussolini, il faut bien noter que la présence d’une people italienne dans notre région était justifiée par le besoin grandissant d’une main d’oeuvre expérimentée et et. Autre temps fort de l’exposition, c’est ce chapitre consacré a Tripoli o le “village des cantines” comme on le surnommait a Vallorbe. Entre 1910 et 1915, ces ouvriers logés a Tripoli ont construit une nouvelle gare internationale a Vallorbe.

READ  Perché cresce la tensione tra Francia e Italia dopo le parole di Gerald Darmanin?

L’ambiente più un millennio (essentiellement italiens) percorrendo il tunnel del Mont d’Or dipende dalla Svizzera in Francia sulla linea Vallorbe-Dijon. C’était un petit village fait de baraquements avec tellement de débits de boisson que l’on imaginait bien qu’il s’y tramait une attività straordinaria de jour comme de nuit. Un village mal perçu par les autochtones, selon Sylvie Costa Paillet, la co-commissaire de l’exposition “Losanna, Svizzera, 150 ans d’immigration italienne à Lausanne” au Musée d’histoire de Lausanne. La conservatrice explique que cette nouvelle localité avait aussi été baptisée “le village nègre”.

Au début des années 1910, à quelques pas de Vallorbe, des ouvriers italiens ont travaillé sur le percement du tunnel du Mont d’Or, peuplant un village de plus de 1000 habitants nommé Tripoli (Musée Historique de la Ville de Lausanne)

Après-guerre, Losanna n’est pas la seule ville romande à accueillir en masse les ouvriers italiens. Genève compte aussi un contingent d’Italiens venus travailler en tant que saisonniers. Dans les années 1960, les ouvriers italiens remplacent progressivement les ouvriers valaisans aux fours d’éelectrolyse de l’Usine de Chippis, les où les condition de travail étaient extrêmement rudes.

Photo des ouvriers italiens de l’Usine d’alluminium de Chippis (Grégoire Favre/Usine de Chippis VS/notreHistoire.ch)

Pour tous renseignements sur cette exposition, veuillez clicca su ce lien.

You May Also Like

About the Author: Malvolia Gallo

"Appassionato di alcol. Piantagrane. Introverso. Studente. Amante dei social media. Ninja del web. Fan del bacon. Lettore".

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *